Immobiles, ils se fondent dans le paysage, jusqu'à ce qu'ils se mettent à courir sur les parois abruptes en-dessous du château de Joux !